Brèves d'antan

Vagabondages généalogiques
#ChallengeAZ Ancêtres & cie

Oh hisse

Le thème de ce challengeAZ 2019 est une expression française ou d’ailleurs qui me fait penser à un des nombreux ancêtres de mes enfants. Puis quoi de mieux pour en parler que d’utiliser une challenge initié par Sophie Boudarel, 100 mots pour une vie, qui consiste à raconter la vie d’un de ses ancêtres en 100 mots. Pour la lettre O nous repartons du côté de la marine avec « Oh hisse »

Oh hisse, expression signifiant une incitation à l’effort. Elle est originaire du milieu de la marine, où le verbe hisser est courant chez les matelots. Il est utilisé au moment de charger les marchandises car « hisse » dicte un rythme pour l’effort. Quant au « oh », il est mis pour préparer à l’effort réaliser au moment de « hisse ». Qui dit marin, dit qu’il faut regarder du côté de la mère de mes enfants et tout particulièrement chez les Briérons. Antoine Aoustin est tout cela, un marin briéron de la fin du XVIIe siècle.

Uniforme d’un matelot au XVIIIe siècle

Antoine Aoustin, sosa 3250 (1672-1706)

« Oh hisse ! », on pourrait entendre Antoine Aoustin en 1706. Antoine est matelot sur la Royale, navire de 400 tonneaux armé de 24 pièces de canons, à destination de Saint-Domingue. Originaire de Guersac paroisse de Montoir, ce n’est pas un novice. Agé de 34 ans, il est inscrit comme matelot depuis au moins 6 ans et a déjà à son actif plusieurs traversées vers les îles. Il est aussi l’époux de Perrine Pezeron et a 3 enfants. Mais Antoine ne reverra jamais sa Brière natale, il décède de maladie le 28 juin 1706 à bord de la Royale.

Acte de baptême d’Antoine Aoustin – Archives de Loire-Atlantique
Inscription maritime d’Antoine Aoustin – Archives de Loire-Atlantique

Sources & crédits
Expressions françaises
Oh hisse! L’histoire en bulle
Rochefort en histoire
Archives départementales de Loire-Atlantique – Marine
Géographie, histoire et généalogie de la Brière – Mémorial des marins et conscrits Briérons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :