Brèves d'antan

Vagabondages généalogiques
#ChallengeAZ Ancêtres & cie

Au long cours

Le thème de ce #ChallengeAZ 2019 est une expression française ou d’ailleurs qui me fait penser à un des nombreux ancêtres de mes enfants. Puis quoi de mieux pour en parler que d’utiliser un autre challenge initié par Sophie Boudarel, 100 mots pour une vie, qui consiste à raconter la vie d’un de ses ancêtres en 100 mots. Pour la première lettre de ce #ChallengeAZ 2019 je vais utiliser l’expression « Au long cours ».

Au long cours, une expression signifiant longue durée et qui vient du milieu de la marine vers la fin du XVIIe siècle. A cette époque les voyages au long cours étaient ceux qui s’effectuaient au-delà des tropiques. C’est le voyage qu’a fait Louise Françoise Aimée Lavoye au XVIIIe siècle vers l’île aux fleurs située entre l’Équateur et le Tropique du Cancer.


L’Isle de la Martinique – Gallica

Louise Françoise Aimée Lavoye (~1749-?)
sosa 467 & 479

Louise Lavoye a voyagé dans sa vie. Née à Rouen vers 1750, on la trouve à Stockholm car son père se produit dans une troupe théâtrale. Puis à Paris en 1772 où elle épouse à Saint-Sulpice Alexandre Cressonnier, comédien et petit-fils d’une famille de musiciens. C’est à bord de l’Oracle qu’elle embarque à Nantes avec son mari et sa jeune sœur le 14 avril 1774 pour Saint-Pierre en Martinique. Elle y a une fille en 1776 mais Alexandre décède en 1780. Elle va en Guadeloupe et apparaît une dernière fois lors du recensement du Port de la liberté en 1797.

Armement de l’Oracle en avril 1774 – Archives départementales de la Loire-Atlantique

Sources & crédits
Expressions françaises
Geo – Tableau de Samuel Atkins © National Library of Australia
Gallica – L’Isle de la Martinique par François Blondel (1618-1686)
Filae – Fonds Andriveau – Mariages à Paris (1613-1805)
Archives départementales de la Loire-Atlantique – Rôles de bord – C 1371 septembre 1774
Archives nationales d’outre-mer – Saint-Pierre Le Mouillage BMS 1777
Archives nationales d’outre-mer – Le Cap BMS 1780
GHCaraibe – Recensements révolutionnaires Guadeloupe an V Pointe-à-Pitre (Port de la liberté)

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :