Brèves d'antan

Vagabondages généalogiques
#ChallengeAZ Ancêtres & cie

Prendre fait et cause

Le thème de ce challengeAZ 2019 est une expression française ou d’ailleurs qui me fait penser à un des nombreux ancêtres de mes enfants. Puis quoi de mieux pour en parler que d’utiliser une challenge initié par Sophie Boudarel, 100 mots pour une vie, qui consiste à raconter la vie d’un de ses ancêtres en 100 mots. Pour la lettre P nous allons nous engager avec « Prendre fait et cause »

Prendre fait et cause, expression qui signifie prendre parti, défendre. Elle vient du milieu de la justice et principalement des tribunaux. Le fait de prendre cause exprime l’idée de soutenir la cause de quelqu’un dans un procès et le fait désigne le sujet de l’affaire en question. Théodore Antoine Champy incarne cette expression. Avocat au cours du XIXe siècle à Pointe-à-Pitre, il a défendu et pris parti, en particulier pour l’abolition de l’esclavage.

Théodore Antoine Champy – Archives personnelles

Théodore Antoine Champy, sosa 118 (1799-1877)

Avocat, maire de Pointe-à-Pitre (1843-1851) et abolitionniste. C’est ainsi que l’on peut décrire la vie de Théodore Antoine Champy. Nommé chevalier de la légion d’honneur suite à son dévouement lors du tremblement de terre qui détruisit Pointe-à-Pitre en 1843, il proclame le 28 mai 1848 l’abolition de l’esclavage. Théodore est né à Charleston en Caroline du sud en 1799 ou ses parents avaient émigré à la révolution. Revenu en Guadeloupe dans les années 1810, il épouse Henriette Farnuel en 1823 et a 8 enfants. Conseiller général dans le canton de Pointe-à-Pitre jusqu’en 1871, il y décède 6 ans plus tard.

Légion d’Honneur Théodore Champy – Base Léonore
Proclamation de Théodore Champy aux habitants de Pointe-à-Pitre du 26 mai 1848 demandant au Gouverneur que l’abolition de l’esclave soit prononcée.
Procès verbaux des délibérations – Séance du 27 mai 1848

Sources & crédits
Expressions françaises
Delavanne – Avocats
Archives nationales – Base Léonore
Archives nationales d’outre-mer – Guadeloupe
Archives nationales d’outre-mer – Conseil privé de Guadeloupe

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :